mardi 21 décembre 2010

plantation et séchage des fruits bio pour exportation


c'est une idée très simple, la difficulté consiste dans la gestion à long terme et à la commercialisation.
L’entreprise consiste à une plantation d’arbre fruitiers dans un premier lieu l’abricotier qui nous donnera des abricots qui seront dans leurs majeurs partie sécher; la production sera
principalement destiné à l’exportation vers l’Europe le projet touchera beaucoup de volets :


L’agriculture biologique : comme système de production tout le projet sera construit autour du respect de l’environnement et du vivant plante et animal et au meilleur prix
- mettre sur le marché des produits bio à un prix meilleur
- avoir une vision globale de toute la chaine de production et de distribution une réduction des émissions de Carbonne sera calculer répondre aux exigences du marché
- assurer un revenu correct aux agriculteurs et le partager d'une façon équitable,
- assurer la pérennité de l'exploitation et une meilleure gestion des ressources,
- préserver la qualité de l'environnement,
- mettre en œuvre des systèmes de production et de commercialisation ;
- assurer la durabilité du système d'exploitation pour le bien-être des générations futures.
- Le projet demandera un minimum de financement dans un premier lieu si vous avez déja le foncier ... surment votre père a une parcelle de terrain au Bled !
Les produits seront des abricots en premiers lieu destiné en vente en europe dans la GMS et les boutique spécialisé dans le bio et l’équitable
Selon wikipedia Le commerce équitable : est un système d'échange visant à assurer des revenus décents aux paysans des pays en développement (PED) par des relations de solidarité directe avec les consommateurs du Nord. Il concerne la paysannerie dans son ensemble (production vivrière, matières premières, artisanat). On le lie souvent au capitalisme compassionnel.
Notre boutique qui sera surement présente en ligne proposera nos produits bio avec d’autres produits de la région ou tout le monde partage le revenue.
Donc notre projet encore une fois :
Principes du commerce équitable selon nous
- Créer des opportunités pour les producteurs qui sont économiquement en situation de désavantage. car nous avons une représentation en europe et nous avons plusieurs partenaire ( dans le futur )
- La transparence et la crédibilité. : car nos chiffre et nos transactions sont ouvertes et tout le monde peut suivre notre activité
- La capacité individuelle : nos commercialisation nos produits et les produits des individus
- Promouvoir le commerce équitable. Nous allons marketer le commerce équitable parce que nous allons donner l'exemple
- Le paiement d'un prix juste. ni plus ni moins le prix qu'il faut avec une marge raisonnable ou l'ensemble des acteurs est gagnants
- Égalité entre les sexes. Les organisations issues de la filière équitable valorisent le travail des femmes : c'est une devise qu'on suivra
- Les conditions de travail. Le commerce équitable signifie un environnement de travail sain et sûr pour les travailleurs.
- Le travail des enfants. on ait contre le travail des enfants
- L'environnement.
- Les relations de commerce.

Produits :

Abricot bio
Nous allons commencer par les abricots séchés et en boite, le produit sera exporté généralement en Europe et en Maghreb ou la demande des produits bio est plus importante, mais nous allons aussi ciblé le marché local.
Les abricots sont facile a gérer et facile à sachets avec les méthodes traditionnel on peut aussi faire des économies d’énergies
Autre produits :

Nous pourrons aussi planter autres produits notamment la plantation des :

  • Figue
  • Cerise
  • Melon
  • Pomme
  • Raisin
Il y a deux types de clients :

  • Les clients des produits bios : les produits seront distribués en masse donc beaucoup de client des revendeurs et des consommateurs.
  • D’autres clients des services : les entreprises qui nous ressemblent donc celle qui ont besoin d’être dans un réseau, le réseaux que nous animons.


dimanche 19 décembre 2010

logistique, commercialisation ou fabrication de pallettes plastiques ...


La grande stratégie de la compétitivité logistique au Maroc va ouvrir beaucoup d’horizons d’autres opportunités de management … il est vrai que dans le corpus de cette stratégie on trouve cinq axes majeurs qui s’intéressent directement à la logistique mais une opportunité peut aussi créer une autre, c’est du moins ce qu’on peut dire car l’activité logistique en elle-même est très génératrice de valeurs, une valeur qui va se multiplier grâce aux activités annexes qui vont accompagner tout ce changement qui se fait.
Il y a beaucoup d’activités qui vont émerger, comme le nettoyage, l’immobilier, le conseil (les facilitées) … et tous ces métiers aujourd’hui on s’intéresse surtout à une activité commerciale qui va beaucoup se développer dès aujourd’hui c’est celle de la vente des équipements, qui peuvent être utilisées dans les activités logistique.
On pourrait parler des équipements statiques qui peuvent servir dans les entrepôts, par exemple les palletiers ou Rack : qui sert comme rayonnage pour palettes, composé de plusieurs échelles et lisses délimitant les emplacements de stockage, les transstockeurs, les stockage mobiles, les stockage par accumulations, les rayonnage et beaucoup d’autres produits qui existent ou qui n’existent pas au Maroc .
Et il y a aussi tous les équipements mobiles : nous pouvons parler des palettes, surtout les palettes en plastique qui sont dans leurs globalités importées peuvent être que dans le future proche on verra une industrie et un commerce qui vont voir le jour, et bien cette stratégie va intégrer non seulement la logistique mais aussi beaucoup d’autres activités comme c’est déjà écrit dans le document présentant cette stratégie.
pour revenir à l'idée principale du blog on propose ici la fabrication des palettes par exemple dans leurs majorité les palettes en plastique sont importés de l'étranger surtout de l'Europe alors que le processus de la fabrication n'est pas vraiment un processus complexe il y a juste un manque au niveau des moules ... et comme on a déjà dit pour revenir au cœur des idées business écolos nous proposons l'utilisation de plastique recyclable et biodégradable ainsi que des pratiques écologiques dans votre style de management
On espère qu’on aura le temps pour revenir sur tout ce type de matériels et d’activités pour faire bouger l’imagination de nos entrepreneurs intéressés par la logistique ....
Rahmo Mohamed

samedi 21 août 2010

emarket business idea ...


Vous êtes cette fois ci le tiers, chez qui va se rencontrer offre et demande, et c'est chez vous que les négociations vont se faire, vous avez en votre possession la place de marché … tous les secteurs vont venir vous solliciter parce que vous représentez plusieurs avantage en matières de cout de délais pertinence …

Et oui parlons toujours du monde virtuel voilà une chose qui n'existe pas dans notre pays, les place de marché, c'est quoi les place de marchés ? Dite aussi e-market place ou market place … ou marché électronique ...c 'est une sorte de plateforme de rencontre ou d'échange électronique notamment un site web ou comme le marché réel se rencontre offre et demande, ce genre de plateforme sont globalement très intéressant dans le domaine B2B surtout pour les acheteurs pour réaliser leurs e-sourcing, en tout cas le créateur de ce genre de business peut bénéficier de plusieurs moyens pour gagner de l'argent à part les traditionnels ways, il y aura l'abonnement et les services vous pouvez par exemple accompagner vos client en amont ainsi qu'en avant, dans leurs achats, et dans leurs promotions, vous pouvez aussi leurs fournir des informations pour la veille et je laisse le champs libre à votre imagination.
Bien sûr cette idée aussi peut s'inscrire dans le volet green puisqu'elle va réduire les déplacements et les consommations …

Rahmo Mohamed

mercredi 11 août 2010

l'informatique peut aussi faire du green


L'article suivant n'est pas corrigé ni réviser alors trouvez du plaisir a lire ce brouillons et je suis ouvert a vos MP pour le rendre encore plus riche ,

L'informatique est une industrie qui pollue beaucoup, elle contribue à un peu près 2% des émissions de gaz à effets de sert elle dépasse par cela l'industrie aéronautique, et les parques informatiques dans les entreprises constituent et construisent un élément centrale pour assurer la production …

les ordinateurs dans la plus part du temps sont liées entre eux pour construire des réseaux, des réseaux d'entreprises , et il y a aussi tout le matériel qui aident au bon fonctionnement de ces ordinateurs, les serveurs, les onduleurs , les les ...

notre entreprise propose des solutions d'optimisation de la consommation d'énergie à tout ce qui est liés aux parc informatique, nous utilisons des techniques pour optimiser la consommation de l'énergie mais aussi la réduction du parc informatique, nous allons parler de quelques produits comme par exemple la virtualisation :


La virtualisation

selon wikipedia : consiste à faire fonctionner sur un seul ordinateur plusieurs comme s'ils systèmes d'exploitation fonctionnaient sur des ordinateurs distincts.

Alors notre principale service sera l'installation ou l'instauration des systéme de virtualisation surtout dans des PME/MPI afin de réaliser plusieurs choses dont on peut citer :

  • l'optimisation de l'utilisation des ordinateurs disques dures , serveurs grace à la création des machine virtuelles,

  • l'économie dans les licences de logiciel grâce à la composante numéro un,

  • économie de la consommation de électricité

  • réduction du nombre de collaborateurs

  • gagner l'espace

Dématérialisation du poste de travail :

  • grâce a cela les employé n'auront plus la tache de se déplacer au bureau grace à nos application du télé-travail, alors de ce fait nous allons aider les entreprises a faire des grandes économies et surtout de réduire leurs émissions des gaz à effets de sert économiser:

  • déplacements pour venir au travail de vos employés

  • consommations énergétiques directes pour le chauffage et de climatisation

  • les systèmes d'éclairage ... ascenseurs et autres ..

  • émissions liées aux déchets

y a beaucoup de solutions qui ne sont pas citer dans cette article mais comme même c'est un métier on a droit a quelques secrets lol!

Rahmo Mohamed


jeudi 8 juillet 2010

tu dis agriculture je dis bio ... idée business et green


Ce n'est pas vraiment une grande innovation mais c'est un rappelle ainsi qu'un appelle à contrubition vers une intelligence collective mais surtout green ,
Tout le monde rêve de faire de l'agriculture bio,mais qui s'y connait pour de bon ?
Ce qui est sûr, c'est que ce domaine qui m'inspire aujourd'hui, est un milieu qui peut faire parler de lui dans le présent et dans un futur proche ou lointain .
Mon appel n'est pas pour une incitation à une agriculture green ou bio , car elle est entrain de se construire pas à pas mais je vais parler des gens qui peuvent accompagner les entreprises ou les agriculteurs en général qui veulent faire ce genre d'entreprise ,qui peut faire du conseil pour les gens qui veulent investir dans le domaine, il peut y avoir un cabinet par exemple spécialisé dans le conseil, ce genre cabinet d'étude et d'accompagnement est à ma connaissance inexistant de par chez nous pour le moment.
vous pouvez aider les gens dans , le choix de leurs métiers et plantations , les méthodes d'irrigations , l'optimisation de l'exploitation des terrains et les ressources, l'utilisation de méthodes écologiques pour le traitement des eaux et des plantations .
c'est l'OVER VIEW de cette semaine , alors les citadins,si ça vous arrange de tout liquider et faire une migration inverse vers la compagne ,l'air est frais, l'argent aussi ...
Rahmo Mohamed

vendredi 18 juin 2010

Le thé est notre boisson nationale ... c'est aussi un Business




ça fait tellement longtemps que j'ai pas tenu ce blog à tel point que je me sens radin, le fait d'écrire sur ce blog me procure un plaisir immense, avant que ça soit une base de données pour les gens qui cherchent des idées, un lieu pour faire du brainstorming c'est un lieu pour se faire plaisir, car l'homme par nature est un chercheur de plaisir ,
de ce fait nous vient l'idée que je vais évoquer cette fois, les marocains se font un plaisir énorme en buvant du thé, c'est la boisson nationale sans contestation, mais le problème c'est qu'il y a pas un grand développement du secteur au niveau de l'innovation, les grands industriels de ce secteurs ne se fatiguent pas pour améliorer leurs produits tout ce qu'ils font la plus part du temps c'est d'améliorer tout ce qu'il y a autour et ils oublient l'essentiel le produits lui même, c'est vrai que le packaging, le marketing, la communication ,,, sont des moyens indispensables,mais il faut aussi innover sur le produit lui même par exemple les arômes, le thé au jasmin ,le thé darjeling , népal ,,, le consommateur Marocain a le droit de découvrir les plaisirs d'un produit qu'il aime tant ,
l'idée est résumée comme suit, les marocains aiment le thé alors pourquoi pas ne pas créer une marque, une franchise par exemple du style Venisia ice ,,, mais cette fois la marque sera dédiée uniquement au thé la création de salons de thé ou le thé est servi en exclusivité mais avec toutes ses couleurs , c'est le cas dans quelques pays qui ne sont pas aussi consommateurs que nous, la France , on n'oublierai pas le japon ou la chine ou il n'y a plus que ça , le thé se boit dans une cérémonie dédiée rien qu'a ça et il y a des écoles qui sont dédiées à l'apprentissage de ces choses la ,
je sais pas si l'idée est claire ou non ...mais je préfère me persuader qu'elle est claire comme le soleil à midi en une journée en plein mois de Juin!

Rahmo Mohamed

mercredi 24 mars 2010

From Lean Muda to Green Muda


je suis entrain de rédiger un petit article, sur le titre que vous venez de lire bah voilà une partie ou bien voilà un peu la méthode que j'utilise pour réaliser celui la :
une petite influence d'un livre très green ( green intentions ) et aussi par un autre livre très kaizen ( kaizen inventory) j'essaie de systématiser ( ici on fait référence à une analyse systémique avec tout ce qui découpe la totalité la globalité, puis les éléments les interactions ...) ... bon pourquoi on essaie de faire une analyse systémique c'est jute pour trouver une approche un peu plus globale pour tout ce qui arrive dans les entreprises et essayer de livrer un seul papier ou il y a des dérivatives générales pour tous ...
Mohim partant du 7 pertes selon le management avec les 3 M:

  • 1. Overproduction : surproduction
  • 2. Wait time : Attente
  • 3. Transportation : transport
  • 4. Overprocessing : Processus excessif
  • 5. Inventory : Surproduction
  • 6. Motion : Mouvement
  • 7. Defects/rejects : Non-qualité

voilà les 7 pertes qui impactent l'écologie selon le 1ere livre :
  • 1.Energy : énergie
  • 2.Water: l'eau
  • 3.Materials : le matériels
  • 4.Garbage: déchets
  • 5.Transportation: transport
  • 6.Emissions : émissions
  • 7.Biodiversity : Biodiversité

Mohim pourquoi j'ai écris cette note pour : faire appelle au logisticiens et les autres amis ... s'ils ont des idées a me communiquer pour que je fasse le bon montage !

Rahmo Mohamed

jeudi 4 mars 2010

It’s beautiful to be blond, but much better to Go Green !!!

Des jeunes derrières une initiative très ambitieuse du nom de ‘Go Green 2010’ …

Ca vient tout juste après l’échec systématique du cop 15 (ce qui tombe juste d’ailleurs). Eh oui ! Qui ne l’aurait pas anticipé dans un monde ou les multinationales dirigent et manipulent l’opinion publique et la décision politique ?! Ce qui reste très clair en tout cas, c’est la précipitation de certaines décisions d’Etat (censées être réfléchies et fondées) notamment celle de l’Europe qui n’a daigné attendre le reste du monde afin de débattre et prendre des décisions partagées. La « première puissance mondiale » (première, dites-vous ?) a refusé, non contre toute attente, toute coopération sur le sujet. Mais les citoyens « restent confiants et optimistes », prétendent nos chers « confrères ». Sont-ils surs du bon mot à prononcer ? Ou devrait-on les qualifiés d’« Obamistes » plutôt, chose qu’ils sont parfaitement !

Ce n’est pas grave de renvoyer l’ascenseur des fois, lorsque c’est pour défendre une cause commune qui urge de plus en plus dans une société qui a besoin d’être illuminée ! « YES, WE CAN », la devise principale du projet « Go Green 2010 » organisé pour la première fois au Maroc, sous l’égide d’une organisation internationale qui sert de large plateforme à des jeunes ambitieux qui veulent découvrir et développer leur potentiel en leadership. Eh bien, cette organisation, c’est AIESEC, Association Internationale des Etudiants en Sciences Economiques et Commerciales.

AIESEC, l’Association Internationale des Etudiants en Sciences Economiques et Commerciales, est la plus grande organisation estudiantine dans la planète et ce depuis 1947. Présente dans 110 pays avec 5000 partenaires partout dans le monde et un siège consultatif à l’ONU, AIESEC rassemble plus de 32000 membres désirant découvrir et développer leur leadership afin d’être des acteurs positifs de changement au sein de leurs sociétés.

AIESEC permet aux étudiants de différentes nations, grâce aux expériences professionnelles internationales qu’elle offre, de s’ouvrir sur de nouvelles cultures, d’acquérir de nouvelles techniques de gestion, de développer leurs atouts communicatifs par l’apprentissage de nouvelles langues, de mettre en pratique leurs connaissances théoriques, et de construire un réseau de contacts importants.

En parallèle, AIESEC organise des conférences nationales et internationales afin d’équiper les AIESEC’ers de tous les éléments nécessaires à la pratique de leur leadership au sein d’AIESEC et ultérieurement dans leurs carrières.

AIESEC veille aussi sur la réalisation de projets à différents thèmes et problématiques, toujours en faisant participer des étudiants de différentes nationalités, dans une optique de concrétisation de l’impact positif d’AIESEC sur la société.

Cette année, AIESEC à Casablanca a choisi de travailler sur la première édition du « Go Green Project ».

Que vous soyez dans le domaine professionnel, lycéens ou étudiants ; dans des écoles supérieures de commerce ou d’ingénierie ; de Casablanca ou autres ; VOUS êtes concernés !!!

Leur principal objectif : vous sensibiliser sur les dangers qui peuvent menacer notre environnement afin de le protéger et faire de vous des citoyens conscients de leur responsabilité sociétale en corrigeant des évidences jusque-là fausses.

Projet de sensibilisation et d’action, le GO GREEN est un projet ambitieux qui traite de la dimension environnementale de la grande problématique du développement durable à travers 3 volets principaux :

- « information » : vulgariser cette problématique et vous rendre sa compréhension accessible en invitant des intervenants de poids ;

« action » : vous inviter à agir comme des acteurs de changement dans la société en menant des actions concrètes proposées par le projet et choisies avec soin en concertation avec les différents acteurs du domaine de la protection de l’environnement ;

- « engagement » : inscrire cette action dans la continuité et la durabilité.

En bref, un projet qui promet !!!

Des jeunes étudiants avec une très belle initiative !!! Oui ! On peut faire du Green au Maroc, puis que notre économie est en cours de construction. Donc pourquoi ne pas la bâtir sur des principes d’efficience et d’efficacité basés sur l’éthique et surtout le respect de l’environnement. C’est la moindre des choses pour gagner un avantage concurrentiel au sein du MENA (Middle East North Africa).

Go green est une initiative très enthousiaste à mon goût et –je l’espère- pour vous aussi. Personnellement, j’adorerai en faire partie ; cela fait très longtemps qu’une initiative ne m’a pas aussi intéressé. Je me suis tout de suite senti concerné et suis prêt à mobiliser toutes les ressources qu’il faudra pour faire preuve de mon engagement.

N’ayant pas hésité une seconde pour écrire le présent article, en pensant que c’est la moindre des choses à faire, je vous invite vivement à franchir la ligne et passer sur le terrain pour plus d’actions concrètes. Une grande cause pour de grandes gens !!!

Les entreprises elles-mêmes s’inscrivent de plus en plus dans le cadre de la responsabilité sociale, nouveau moyen en marketing pour attirer les plus fidèles à l’éthique.

La différence : Les AIESECers le font sans contrepartie aucune pour la simple raison qu’ils sentent le danger venir et veulent protéger nos générations futures et leur garantir un environnement sain de survie !!!

Et bah voilà !!! Une initiative qui s’offre à vous. Participer à ‘GO GREEN ‘ est une expérience sans pareil qui vous fera découvrir de nouveaux horizons …

YES WE CAN !!! Oui, nous sommes tous responsables et nous pouvons sauver notre planète et notre futur grâce à d’infimes actions qui peuvent nous paraître très banales.

Si cet article tombe dans les mains de personnes qui ont toujours « la flemme de faire quoi que ce soit » -comme le gars que je suis- écrivez au moins un petit mot, consacrez-y un statut Facebook, Twitter ou tout autre réseau social …

Imaginez, tout comme nous, 6 milliards d’allumettes sur cette terre ! Une simple étincelle mettra le feu à tout le reste du « groupe » ! 6 milliards d’allumettes, 6 milliards de consciences, 6 milliards de cerveaux… Combien d’idées selon vous ? …

Oui vous pouvez tout changer !!! Yes, you and you and you and even you … All of us can !!!

Au plaisir de vous voir A G I R !!!


zineb moubaker et Rahmo Mohamed

lundi 22 février 2010

Go green ! Go business !


IT’S GOOD TO BE GREEN !
Des jeunes derrières une initiative très ambitieuse du nom de ‘go green’ …
ça vient tout juste après l’échec systématique du cop 15 ( ce qui tombe bien) ; qui ne l’aurait pas anticipé dans un monde ou les multinationales dirigent, manipulent … l’opinion publique et la décision politique, on voit déjà l’anticipation dans des décisions d’Etats même l’Europe qui a déjà commencer à travailler sur ce volet, ils ont pas attendu de prendre des décisions collectives avec le reste du monde ; à titre d’exemple, les Etats unis que tout le monde savaient qu’ils refuseraient toutes sorte de collaboration, y a des optimistes c’est même pas des optimistes c’est des oba-aveuglés ! Cela ne fait aucun problème Obama à utilisé tout ce qui est meilleure dans la communication ! Aussi un bon slogan que les gens de cette très belle initiative utilisent, oui c’est vrai on peut faire du green ici au Maroc, puis que notre économie est en cours de construction pourquoi ne pas la bâtir sur des principes d’efficience et d’efficacité basés sur l’éthique et surtout sur le respect de l’environnement. C’est la moindre des choses pour avoir un avantage concurrentiel dans notre zone, du fait faut qu’on compte sur nous même pour faire le changement.
Go green est une initiative très enthousiaste à mon gout, j’aimerai bien en faire partie, ça fait longtemps qu’une initiative ne m’a pas aussi intéressé, celle là a vraiment fait bouger mes sentiments et je me sens mobilisé à faire, voilà pourquoi je n’ai pas trop hésiter pour écrire sur le sujet, en me disant que c’est la moindre des choses qu’on peut faire avant de passer au terrain et faire du concret, en plus c’est un projet qui nécessite de l’engagement et de la participation de tout le monde , parce que avant toutes choses c’est une grandes cause .
Le Maroc aussi n’est pas très loin dans tout ça sur le plan pratique, parce que nous avons vu l’évolution du management depuis des années, et comment l’approche qualité s’est instaurée dans la culture managériale, et comment cela est devenue non pas un avantage mais une nécessité, nous allons voir le même cas pour ce qu’on appel par ailleurs l’HQE ( haute qualité environnementale ) .
Pourquoi je reviens à cela parce que tout ceux qui se demandent qu’est ce qu’ils vont gagner c’est au delà du simple duel bon/mauvais, je veux faire pour la terre je suis bouda .. ! C’est du business tout ça, c’est aujourd’hui que des nouveaux marchés vont s’ouvrir, de nouvelle économies vont émergées, l’économie du carbone par exemple qu’on voit par tout maintenant, c’est pour quand elle arrive au Maroc. Nous avons des bonne relations avec l’UE nous pouvons facilement arrondir les recettes de nos fermes voir même les multiplier et aussi en créer d’autres qui seront financer par les programmes de l’union de réduction de gaz à effet de serre, nous pouvons facilement vendre des crédit de carbone … on parle de bourse de carbone, de finance de carbone …
Le conseil ! qui va faire du conseil à nos entreprises qui veulent devenir verts, si vous êtes un étudiants en management je vous conseille de vous intéresser à cela, car vous allez être très sollicité dans le marché prochainement, déjà la demande elle commence à se faire sentir, si vous êtes un manager même, intéressez vous à ça, aux démarches, aux produits … à toute la culture green .
Si vous êtes un ingénieur, un scientifique faite le pas, c’est peut être une méthode, une invention, une énergie que vous allez créer, élaborer, ou trouver qui changera tout … je pourrais citer plusieurs exemple mais je reste la … je n’ai pas parler de beaucoup de métiers ni de beaucoup de domaines mais tout le monde peut se trouver une tache, mais surtout une opportunité voilà pour les pragmatiques, pour ceux qui veulent de l’argent surtout ce n’est pas qu’une question de bonne foie …
Et bah voilà une initiative qui s’ouvre à vous. Participer à ‘GO GREEN ‘ est une expérience extraordinaire qui vous fera lancer dans ce domaine très intéressant, c’est un pas vers de nouveaux horizons …
YES WE CAN , oui on est tous responsable et on peut le faire on peut sauver nos peaux grâce à nos bonnes actions , si vous êtes aussi fainéants que le gars que je suis ! Écrivez au moins un petit mot dédiez un statut facebook ou sur twitter …
Pour ne pas être long parce que je reviendrai sur beaucoup de thèmes, enfin je l’espère ! Imaginez avec moi, vous qui dites je ne peux rien changer, nous les Hommes si on était des allumettes, des allumettes qui cherchaient à être allumer, une simple étincelle d’une simple allumette mettra en feu tout le reste du groupe, six milliard d’allumettes, six milliards de conscience, six milliards de cerveaux… comme bien d’idées ? Oui vous pouvez tout changer. Yes ; you and me, we can
Rahmo Mohamed